EA 4398 PRISMES >> Axes de recherches >> Sens et sensations - l'entre-sens

Axe transversal: Sens et sensations - l'entre-sens

Pour le calendrier des activités, voir plus bas. 

Responsable : Catherine Lanone

 

Si la thématique des sens a naturellement été abordée ailleurs de façon ponctuelle dans le cadre de colloques ou de séminaires, elle donnera lieu ici à une exploration systématique visant à en apprécier les caractéristiques particulières, les modalités de représentation déclinées dans le temps et l’espace en fonction de différents supports sensibles comme en fonction des différentes combinatoires entre les sens. Comment en effet penser l'"entre-sens"?

À l’évidence, les sens ne font pas que s’éprouver ou se représenter. Ils se pensent aussi—et d’autant mieux qu’ils se théorisent à plusieurs : d’un côté, le pluriel des sens, leurs démêlés, leurs intrications fécondes et/ou phobiques, leur savant embrouillamini ; de l’autre, la pluralité des démarches revendiquées par les membres de PRISMES. Forts de leurs spécialité scientifique respective, ils peuvent à plusieurs, prétendre « prismatiquement » tirer au clair l’écheveau des sensations et ainsi progresser de concert dans la prise en compte, forcément historicisée, de phénomènes et de questionnements complexes et largement déployés. C’est que la question des sens, telle que nous la comprenons, touche à la langue, à l’écriture, à l’art, à l’idéologie (donc à la politique), à des phénomènes complexes de transposition et de traduction, à la définition la plus ouverte qui soit de l’anglicité (entendue au sens large), y compris dans ses espaces de non-recouvrement, relatif ou absolu, avec la culture celte et irlandaise.

Médiateurs de la perception, les organes des sens permettent de construire notre rapport au monde. Mais ce rapport est moins instinctif qu’il n’y paraît. L’acuité peut ou non s’aiguiser selon l’attention prêtée à un sens, l’interprétation des données varie suivant les individus mais aussi les cadres culturels, de sorte que ce qui se voit, se goûte, se sent ou se ressent, ce qui donne du plaisir ou provoque le rejet, est toujours lié à un contexte, une histoire, autant qu’à l’expérience corporelle. Cerner les cinq sens, c’est interroger la philosophie autant que l’esthétique, proposer une réflexion diachronique sur la définition et l’évolution de la sensibilité, sur les contrastes culturels que l’usage du corps met en évidence. Bien avant Bergson, Locke pose les sensations comme éléments structurants de la pensée. La tradition empirique met l’accent sur la sensation et la perception, tandis que les tabous qui pèsent sur certains sens, se déplacent d’un lieu et d’une époque à l’autre. Mais le goût se construit aussi en empruntant à l’ailleurs et en s’y opposant fortement. On s’attachera à cerner cette dynamique de différenciation et on s’interrogera sur l’ancrage culturel de la perception : existe-t-il une manière spécifique d’être au monde dans le monde anglophone, dans la façon dont elle s’exprime, se traduit, se grammaticalise ? Des différences nationales sont-elles perceptibles, et en quoi seraient-elles pertinentes ? Comment les sensations et l’expérience des sens se traduisent-elles ?

Tout en considérant l’œil et la voix, on mettra l’accent sur les sens moins fréquemment abordés, l’ouïe, le toucher, et surtout l’odorat. La programmation suivra trois temps :

1. 1ère phase : Mémoire des sens.
Dans la continuité du thème du précédent quinquennal et de l’Axe « Texte, Images, Sons », on abordera d’abord la question de la mémoire des sens. L’éveil des sens permet de faire l’expérience du monde, facilite le parcours herméneutique du sujet qui cherche à s’orienter, qu’il s’agisse de l’enfant ou de l’adulte.

2. 2ème phase : Échos, correspondances, synesthésies.

3. 3ème phase : Disjonctions, écarts.
 

Calendrier des activités

 

2016-2017

Appel à communications pour le Colloque international de fin de projet : “The eye of man hath not heard, the ear of man hath not seen”: Synaesthesia  as sensory, aesthetic,  ethical and political border crossing", 11-12 janvier 2018. 
L'appel à communications est visible ici. Date limite pour les propositions de communications : le 30 juin 2017.

 

2015-2016

 
Des séminaire réguliers ont eu lieu entre 2014 et 2016. 

 Colloque international de mi-parcours, 8-9 janvier 2016, "Breaking Through: Impaired/heightened Senses"

Programme

Projet scientifique. 

“I see it feelingly”: this conference will address the way in which damaged, distorted or enhanced senses can lead to a dazzling display of in-between perceptions and sensations. Impaired/heightened senses may relate to biological causes. A tribute will be paid to Oliver Sacks’s ground-breaking work on photophobia, visual agnosia (an impairment in recognition of visually presented objects), drug-induced hallucination and musical perception, and on the multiple arousal of simultaneous senses. As he puts it for instance in a
New Yorker article, "A Neurologist's Notebook, The Mind's Eye: What Blind Men See" (2003): "The world of the blind, of the blinded, it seems, can be especially rich in such in-between states—the intersensory, the metamodal—states for which we have no common language."
In addition to such enlightening neurological approach (case studies, biological input for instance), we will be looking at critical readings of symptomatic or creative shifts, from a psychoanalytical perspective for instance.


 

2014-2015


Symposium de rentrée, 10-11 octobre 2014: “Feeling for the past: remembering through the senses”

This symposium addresses the way in which memory is activated and reactivated by sensory perceptions. The process may be euphoric (the Romantic or Proustian epiphany reviving taste, odors, sounds and sights), impaired (through specific pathologies such as epilepsy, brain damage, or cultural processes) or traumatic (the smell of fire, a sound recalling a specific situation). We aim to study the link between the senses, memory, and the construction of identity.

Organisateurs: Catherine Lanone et Wesley Hutchinson
 

 


 

mise à jour le 14 juin 2017


Responsable de l'axe