Accueil >> Vie de campus >> Vie du personnel >> Personnels de l'Université

Enseignant et/ou chercheur

Carole AUROUET

Corps :
MCF HDR - Université Paris-Est-Marne-la-Vallée
Mél :
carole.aurouet@sorbonne-nouvelle.fr
Adresse site personnel :
https://cv.archives-ouvertes.fr/carole-aurouet
Structure(s) de rattachement :
IRCAV - Institut de recherche sur le cinéma et l'audiovisuel - EA 185
ED 267 - Arts & Médias

Discipline(s) enseignée(s)

Genres, mouvements, créateurs V6SC01 Jacques Prévert, un scénariste aux « frontières effacées »
L’œuvre de Jacques Prévert est protéiforme : théâtre, cinéma, poésie, chanson, récit pour la jeunesse et collage. Et cette variété se reproduit au sein même de chaque genre ! Ainsi, ses scénarios empruntent les chemins du comique comme du réalisme poétique, du documentaire comme du dessin animé, avec des réalisateurs aussi divers que son frère Pierre, Marcel Carné, Jean Grémillon, Paul Grimault, Jean Renoir… En embrassant toutes les facettes du cinéma de Jacques Prévert, ce cours s’interrogera sur la façon dont ce scénariste a joué un rôle déterminant en innervant des genres et des mouvements cinématographiques différents.

Séminaire doctoral ED 267 (Arts & Médias) ▪ La critique génétique scénaristique Ouvert aux doctorants de l'ED 120 (Littérature française et comparée) et de l'ED 267 (Arts & Médias)
Née dans les années 1970, la critique génétique est une approche scientifique qui consiste à étudier les matériaux des écrivains, pour recomposer l’élaboration d’un texte, grâce à une méthode d’analyse avec une terminologie spécifique et un savoir-faire précis. De la manière dont on analyse un manuscrit dépend par conséquent la capacité à le construire en temps qu’objet scientifique. [De Biasi – Grésillon – Hays]
Puis la critique génétique s’est étendue à la génétique des œuvres, débordant le seul domaine des lettres et concernant tout l’édifice des sciences humaines : architecture, arts plastiques, cinéma, danse, musique, etc. Ainsi la critique génétique cinématographique aborde le texte, mais aussi le non texte, si bien que la typologie des documents génétiques s’élargit : les maquettes de costumes et de décors, les photographies de repérage et de tournage, etc. Ce corpus éclectique ne constitue pas une succession de genèses, mais des types de genèses qui s’imbriquent dans le cadre d’une œuvre collective. [Bourget – Ferrer – Thomas]
Après avoir retracé l’histoire et transmis les bases méthodologiques de la critique génétique littéraire et cinématographique, ce séminaire doctoral se focalisera sur la critique génétique scénaristique, malheureusement trop peu utilisée alors qu’elle constitue un outil précieux. Analyser scientifiquement cet objet matériel textuel renseigne significativement sur la création de l’œuvre en acte à laquelle participe activement le scénario. [Aurouet]
Nota bene : Le propos de ce séminaire sera étayé d’exemples précis (scénarios de poètes, réalisateurs et scénaristes) et des ateliers pratiques en archives (Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Cinémathèque française) permettront de mettre la théorie à l’épreuve sur le terrain.
Pour de plus amples détails, cliquez ici.

Fonction(s)

Membre du consortium du projet ANR CINÉ08-19 sur l'histoire du cinéma en France de 1908 à 1919 (porteur de projet : Laurent Véray).

Directrice de la collection "Le cinéma des poètes", de la collection "Histoires d'images/Images d'histoires" et du pôle cinéma des Nouvelles Editions Place.

Directrice de la collection "Les meilleurs films de notre vie" (auteurs français) des éditions Gremese.

Thèmes de recherche

Spécialiste de l’œuvre protéiforme de Jacques Prévert (théâtre, poésie, cinéma, collages), ses recherches sont aussi centrées sur les relations qu’entretiennent la littérature et le cinéma, et plus spécifiquement la poésie et le cinéma. D’autres poètes sont ainsi au centre de ses travaux : Guillaume Apollinaire, Pierre Albert-Birot, Antonin Artaud, Robert Desnos, Benjamin Péret, etc. Dans ce cadre, elle convoque par exemple la génétique scénaristique, pour mettre en exergue les sentiers de la création cinématographique, tant au niveau de l’attribution du travail des uns et des autres dans une entreprise collective qu’au niveau de la spatialisation de la pensée créatrice ou encore de la socialisation de l’écriture scénaristique.

Littérature et cinéma ▪ Cinéma des poètes ▪ Analyse génétique ▪ Scénario

Activités / CV


Ouvrages


Direction et codirections d'ouvrages

  • Pierre Albert-Birot, un artificier de la création, Actes du Colloque organisé à l'IMEC les 4 et 5 mai 2017, codir. avec Marianne Simon-Oikawa, PUR, à paraître en 2019.
  • Jacques Prévert, détonations poétiques, Actes du Colloque organisé à Cerisy du 11 au 18 août 2017, avec Marianne Simon-Oikawa, Classiques Garnier, à paraître en 2019.
  • Bernard Chardère, 60 ans de cinéma, Nouvelles Editions Place, 2012.
  • Poésie vivante – Hommage offert à Arlette Albert-Birot, codir. avec Marianne Simon-Oikawa, Honoré Champion, coll. Poétiques et Esthétiques XXe – XXIe siècles, n°8, I volume, 2012.
  • Prévert, frontières effacées, Actes du Colloque organisé en décembre 2000 à l’Université Sorbonne nouvelle - Paris 3 pour le centenaire de la naissance de Jacques Prévert, codir. avec Daniel Compère, Danièle Gasiglia-Laster et Arnaud Laster, L’Âge d’Homme, 2003.


Directions et codirection de revues


Chapitres d'ouvrages

  • « Guillaume Apollinaire et le cinéma », Catalogue d’exposition du Musée de l’Orangerie, dir. Laurence Campa, Peter Read, etc., Gallimard/Musée d’Orsay, 2016. Prix CatalPa 2016.
  • « Le Cinéma français des années 20 et l’Art Déco », Catalogue d’exposition de la Fundación Juan March, dir. Tim Benton (en anglais et espagnol), 2015.
  • « De la planche enluminée au découpage technique : l’écriture du scénario des Enfants du paradis » et « Les Enfants du paradis. Carné, Kosma, Prévert, Trauner, amitié créatrice et solidarité agissante » catalogue de l’exposition de La Cinémathèque française, dir. Laurent Mannoni et Stéphanie Salmon, Xavier Barral. Prix CatalPa 2012.
  • « Baleydier, Bulles de savon et Taxi de minuit : trois films de Jacques Prévert sous le feu des projecteurs », Bernard Chardère, 60 ans de cinéma, dir. Carole Aurouet, Nouvelles Éditions Place, 2012.
  • « Les Rouleaux d’écriture d’Annie Cohen : une pratique poétique de résistance », Poésie vivante – Hommage offert à Arlette Albert-Birot, dir. Carole Aurouet et Marianne Simon-Oikawa, Honoré Champion, coll. Poétiques et Esthétiques, XXe - XXIe siècles », n°8, I volume, 2012.
  • « “En mauvais français pour les mauvais français” : le braconnier Jacques Prévert révolutionne la poésie », Jacques Prévert, Paris la Belle, dir. Eugénie Bachelot Prévert et N.T. Binh, Flammarion, 2008.
  • « La Genèse dans l’œuvre de Jacques Prévert », Mesures et démesure – Hommage à Henri Béhar, dir. Michel Bernard et Jean-Pierre Goldenstein, Champion, 2007.

Sélection d'articles récents
  • « Les écrits sur et pour le cinéma de la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet : manuscrits et imprimés de 1908 à 1919 », avec Isabelle Diu, PUB, à paraître.
  • « Le cinéma dans les revues littéraires et artistiques entre 1908 et 1919", avec Laurent Véray, Actes du Colloque Penser la littérature et le cinéma à travers la culture visuelle organisé par l’Université de New York et l’Université Sorbonne nouvelle – Paris 3 par Ludovic Fourcade et Guillaume Soulez, Peter Lang, à paraître.
  • « Focus sur le premier ciné-texte de Robert Desnos : Minuit à quatorze heures. Essai de merveilleux moderne (1925) », Actes de la Journée d’études Desnos sur Almé organisée à l’Université Sorbonne nouvelle – Paris 3 par Marie-Paule Berranger, Acta Fabula, à paraître. 
  • « Le dessin chez Jacques Prévert : analyses génétique et cinématographique », Séminaire Épistémologie du dessin de l’École des chartes dirigé par Agnès Callu, CNRS, à paraître.
  • « Anthologie du cinéma invisible : genèse – conception – réception », Actes du Colloque Des Scénarios et des Livres organisé à l’Université de Rouen par Mireille Brangé et Jean-Louis Jeannelle, à paraître.
  • « Le cinéma visible et invisible de Carné/Prévert éclairé par leur correspondance », Actes du Colloque Lettres de cinéastes organisé à l’Université d’Orléans par Geneviève Haroche et Laurent Véray, PUR, à paraître
  • « Quant les poètes rêvent le cinéma sur le papier : les ciné-textes », Actes de la Journée d’études Quel(s) scénario(s) pour quelle(s) approche(s) du cinéma ? organisée à l’Université de Lille 3 par Manon Billaut et Mélissa Gignac, 1895, à paraître.
  • « Dans le brouillard du port du Havre : Le Quai des brumes de Marcel Carné », CinémAction, dir. Réné Prédal, Corlet, avril 2017.
  • « Jacques Prévert et les images fixes », Textimage : revue d’étude du dialogue texte-image, janv. 2017.
  • « Nouer un dialogue entre la critique génétique et l’histoire culturelle », Bulletin de l’Association pour le Développement de l’Histoire Culturelle, dir. Pascal Ory, 2015.
  • « Jacques Prévert et l’image : peinture, photographie, collage », Tokyo, Japon, Suiseisha, 2015 (en japonais et français).
  • « Le cinéma de Robert Desnos et Benjamin Péret », Cahiers Benjamin Péret, sept. 2014.
  • « Jacques Prévert et la pratique du collage », Actes du Colloque À l’école Prévert organisé à l’Université d’Artois – Arras par Francis Marcoin, Serge Martin et Fabrice Thumerel, Cahiers Robinson, avril 2010.
  • « Prévert, l’ami des photographes et des peintres », Beaux-Arts Magazine, 2008.
  • « Du visuel au verbal : la méthode d’écriture scénaristique de Jacques Prévert », dir. Jean-Loup Bourget et Daniel Ferrer, Genesis, 2007 (traduction ultérieure en portugais).

mise à jour le 21 août 2018


Photo

Carole Aurouet.jpg

Carole AUROUET


















Recherche dans l'annuaire

Recherche dans l'annuaire