Accueil >> Université >> Présentation >> Portraits

Vie de l'établissement

Aude Gensbittel, journaliste à la Deutsche Welle

le 13 janvier 2014

Aude Gensbittel, journaliste à la Deutsche Welle, revient sur son parcours à la Sorbonne Nouvelle.

aude 2.JPG
  • Quel est votre parcours à l'université ? 

Jusqu’à la maitrise, j’ai suivi un cursus LEA (langues étrangères appliquées) anglais-allemand à Paris 7. Après le DEUG, j’ai passé l’année de licence aux Etats-Unis dans le cadre d’un échange universitaire, puis je suis allée à Berlin avec le programme Erasmus pour ma maitrise. J’ai terminé par le master (à l’époque DESS) de journalisme européen parcours allemand de la Sorbonne Nouvelle.

  • Pourquoi avoir choisi le master Journalisme Parcours Allemand ?

Cette formation correspondait tout à fait à mon parcours et à mes souhaits professionnels. Lors de mon séjour Erasmus en Allemagne, je me suis familiarisée avec l’histoire et la culture du pays. J’ai toujours aimé écrire et j’avais pris l’habitude de raconter à ma famille et mes amis ce qu’il se passait en Allemagne, en y ajoutant les explications nécessaires sur la politique et la société, un peu comme un correspondant. Petit à petit, l’idée de faire du journalisme s’est imposée à moi. Quand j’ai entendu parler de ce master, j’ai su que c’était ce qui me convenait.

  • Quel poste occupez-vous actuellement et quels sont vos projets professionnels ? Avez-vous pu réinvestir dans vos fonctions les enseignements suivis lors de vos études ?

Je suis journaliste pigiste au sein de la rédaction Afrique francophone de la Deutsche Welle, la radio allemande internationale, qui est basée à Bonn. Je suis responsable d’un magazine culturel et je fais régulièrement des flashs d’information, des revues de presse, etc. Je participe aussi à l’élaboration de feuilletons radiophoniques éducatifs destinés à la jeunesse africaine. Et plus récemment j’ai collaboré à des formations de journalistes. Dans mon travail, aussi bien ce que j’ai appris pendant le cursus LEA que pendant le master de journalisme m’est jusqu’à aujourd’hui très utile. Et bien que je me sois installée en Allemagne, la maitrise de l’anglais reste un plus.

  • Avez-vous un conseil à donner aux étudiants de la Sorbonne Nouvelle ?

Pour moi, les séjours à l’étranger ont été déterminants et je conseille à tous ceux qui le peuvent de tenter l’aventure, ne serait-ce que pour un semestre : cela permet d’élargir son horizon et de sortir de sa bulle de sécurité. Par ailleurs, j’encourage tous les étudiants à multiplier toutes sortes d’expériences : vie associative, théâtre, musique, compétitions sportives, stages divers même sans rapport direct avec son cursus. C’est aussi une bonne façon de se préparer à la vie professionnelle et au travail d’équipe. Et pour ceux qui souhaitent faire du journalisme, il faut savoir que c’est un milieu difficile, avec des conditions de travail souvent précaires. La détermination est donc nécessaire, mais c’est un métier passionnant !

  • Votre meilleur/pire souvenir ? 
Je me souviens d’une enseignante assez stricte qui m’impressionnait beaucoup au début du master. J’étais presque angoissée à l’idée d’aller à ses cours, de devoir faire des exposés et écrire des articles qu’elle allait juger et noter. Mais au fur et à mesure, je me suis mise à apprécier sa méthode structurée et sa rigueur, elle nous a donné de très bonnes bases pour la pratique du journalisme. A la fin du semestre, j’ai été très fière quand elle m’a fait des compliments sur mon travail. Certains de ses conseils se sont avérés très utiles et je les applique encore aujourd’hui.

Type :
Portrait
Contact :
Sous-direction de la communication

mise à jour le 5 janvier 2017