Accueil >> Recherche >> Projets & Valorisation >> Projets de recherche

Projet ANR

ANR - DINLANG - Pratiques langagières multimodales dans les diners familiaux français

Structure(s) de rattachement :
Projets ANR

Composition de l'équipe

  • Coordonnatrice scientifique : Aliyah Morgenstern, Université Sorbonne Nouvelle
  • Responsables de chaque équipe partenaire : Christophe Parisse (Modyco-Université Paris Ouest Nanterre-CNRS), Marion Blondel (SFL, Université Paris 8-CNRS); Mehmet-Ali Akinci (Dylis, Université de Rouen)

Présentation




L’objectif du projet ANR DinLang est de comprendre comment les ressources sémiotiques (paroles/signes, gestes, actions) se coordonnent pour construire du sens grâce à l’analyse des pratiques langagières transmises aux enfants durant les diners familiaux français. En s’appuyant sur des méthodes ethnographiques, les quatre partenaires collecteront des diners avec des participants sourds et entendants de deux classes d’âge. Ce corpus donnera lieu à une analyse des interactions langagières qui façonnent la dynamique de la vie familiale dans son habitat culturel imprégné d’expériences sensorielles. Nous ciblerons les variations sociales, discursives et sémiotiques dans deux langues de France, le français et la Langue des Signes Française (LSF). La collecte de données, la plateforme multimodale, le système d’annotations semi-automatique et les résultats scientifiques contribueront à l’enrichissement des méthodes et des modèles théoriques employés pour saisir comment les adultes transmettent leurs ressources multimodales à leurs enfants sourds et entendants.

 

Le projet proposé est étroitement lié à la mission du CES 27 sur la culture, les créations et le patrimoine à travers sa focalisation sur les dîners familiaux en tant que patrimoine culturel français. À travers les dîners épicés de mets cuisinés, et imprégnés de la compagnie d'êtres chers, nous analyserons la transmission de l'un de nos trésors culturels les plus précieux – le langage.

Les dîners familiaux français synonymes de commensalité sont un rituel collectif qui joue un rôle clé dans l’identité des Français et fait partie intégrante de leur patrimoine culturel. Ces moments partagés de vie quotidienne offrent une occasion idéale d'étudier comment le langage et les pratiques interactives sont transmis aux enfants et comment ces derniers les utilisent pour construire du sens. Parce que l'imbrication subtile de ces pratiques engage pleinement le corps, ce projet mettra en évidence les différences sémiotiques entre les enfants utilisant le français parlé, et la LSF, à des âges différents.

Notre cadre théorique intégrera 1) les modèles de l'anthropologie linguistique centrés sur la socialisation langagière; 2) les approches multimodales du langage; 3) une approche formelle et kinésiologique du geste et du signe; et 4) un modèle linguistique combinant la linguistique basée sur l’usage et une approche interactive et pragmatique.

L'ambition de nos analyses complémentaires est de mettre en œuvre un nouveau modèle théorique dans lequel nous articulerons les formes d'expression incarnées et les fonctions symboliques du langage pour démontrer à quel point la langue est relative à ses formes d'expression et aux affordances du contexte. Cette approche sera renforcée par le choix d'un événement culturel partagé, les dîners familiaux, qui nous permettra d’analyser les caractéristiques communes et les variations entre mots, signes, gestes co-verbaux et co-signés (y compris le regard et les expressions faciales) dans des activités partagées, situées et en interaction. Cette étude sera fondée sur l'exploration des racines actionnelles du langage qui sont façonnées et exprimées différemment selon les activités en cours, les canaux de communication et l'âge des enfants.

Les analyses linguistiques seront centrées sur l'utilisation de la référence personnelle et temporelle dans le discours proximal et distal. Cette recherche permettra de développer des outils conceptuels pour analyser la maîtrise progressive par les enfants de ce qui caractérise le langage humain: comment nous utilisons notre corps (bouche, yeux, visage, mains, bras…) pour exprimer non seulement ce qui est perceptible dans l'ici et maintenant (proximal) mais ce qui est absent ou très subjectif (distal): souvenirs du temps perdu, projets, rêves, positionnements affectifs et évaluatifs, généralisations et objets de notre imagination.

Pour aller plus loin:

Kremer-Sadlik T., Morgenstern A., Peters, C., Beaupoil, P., Caët, S., Debras, C., Le Mené, M. (2015). Eating fruits and vegetables: An Ethnographic Study of American and French Family Dinners. Appetite: 84-92.
 
Morgenstern, A., Debras, C., Le Mené, M., Caët, S., Beaupoil, P & Kremer-Sadlik, T. (2015). L’art de l’artichaut et autres rituels: transmission de pratiques sociales et alimentaires dans les diners familiaux parisiens. Numéro spécial sur les Patrimoines alimentaires et enfantins. The anthropology of foodhttps://aof.revues.org/7836.
 
Morgenstern A. (2016). Pratiques langagières et comportements du patient en milieu familial : apport des méthodes ethnographiques multimodales pour la recherche en médecine. Ethics, Medicine and Public Health, 2, 641—649.
 
Morgenstern, A., Caët, S., Debras, C., Beaupoil, P., Le Mené, M. (in press). Socialization to multi-party interactive practices in French family dinners: Who talks to whom about what, in Letizia Caronia (Ed.) Cultures in dialogue: learning through interaction at home and in school. Amsterdam: John Benjamins

Les participant.e.s

Equipe Sorbonne Nouvelle
Aliyah Morgenstern (PR, Université Sorbonne Nouvelle)
Hélène Josse (MCF, Université Sorbonne Nouvelle)
Charlotte Danino (MCF, Université Sorbonne Nouvelle)
Pauline Beaupoil-Hourdel (MCF, Sorbonne Université)
Karine Martel (MCF, INSHEA)
Marie Collombel-Leroy (MCF, Université de Paris)
Marine Le Mene (Associate Professor, Université de Montréal)
Claire Danet (Post-doc, Université Sorbonne Nouvelle)
 
Equipe MoDyCo
Christophe Parisse (CR HDR, INSERM-CNRS-Paris Ouest-Nanterre)
Olivier Baude (PR, MoDyCo, Paris-Ouest Nanterre)
Sophie de Pontonx (IR, CNRS)
Béatrice Wendling (CR, CNRS)
Camille Debras (MCF, Paris Ouest Nanterre)
 
Equipe SFL
Marion Blondel (CR HDR, CNRS)
Sarra El Ayari (IR, CNRS)
Coralie Vincent (IE, CNRS)
Ivani Fusellier (MCF, Université Paris 8)
Stéphanie Caët (MCF, Université de Lille)
 
Equipe Dylis
Mehmet Ali-Akinci (PR, Université de Rouen)
Christelle Dodane (MCF HDR, Université de Montpellier-Paul Valéry)
*Dominique Boutet (MCF HDR, Université de Rouen)
 
*Dominique Boutet était collaborateur du projet au moment de son dépôt et l’une des inspirations majeures du contenu. Il est décédé du COVI le 22 mai 2020. Le projet lui est dédié.

Informations complémentaires

Durée du financement ANR : 2021-2025
Crédits illustrations : Claire Carpentier

mise à jour le 19 janvier 2021