Accueil >> Recherche >> Projets & Valorisation

Projet ANR

ANR - ARCHIZ

Structure(s) de rattachement :
Projets ANR
CRP19 - Centre de Recherche sur les Poétiques du XIXe siècle - EA 3423

Composition de l'équipe

  • BnF Bibliothèque nationale de France Paris
  • ITEM Institut des Textes et Manuscrits modernes
  • CRP 19 - Université Sorbonne nouvelle Paris 3
Aide de l'ANR : 220 000 euros
Début et durée : janvier 2012 - 48 mois

Présentation

Résumé Projet
Blanc - SHS 3 - Cultures, arts, civilisations (Blanc SHS 3 2011) : projet ARCHIZ
Du manuscrit à l'image : pour une génétique culturelle

Ce projet repose sur l'association de trois partenaires : l'université de la Sorbonne nouvelle-Paris 3, l'Institut des Textes et Manuscrits modernes (CNRS), et le Département des Manuscrits de la Bibliothèque nationale de France. Il a pour objectif de présenter une réinterprétation des archives qui peuvent aujourd'hui être rassemblées autour de l'œuvre d'Emile Zola. Il se propose d'entreprendre une lecture génétique de ces archives qui permette d'apporter une réponse aux problèmes posés par leur classement, en offrant une nouvelle vision de l'auteur des Rougon-Macquart et de l'auteur de « J'accuse ». Trois catégories d'archives seront prises en compte : des archives imprimées (l'œuvre de l'écrivain et les textes critiques qui la commentent) ; des archives manuscrites (les manuscrits et les dossiers préparatoires des romans, conservés à la BnF) ; et des archives iconographiques (l'iconographie liée à l'œuvre romanesque et à l'affaire Dreyfus).
Conduite en collaboration avec la BnF, cette recherche collective regroupera des chercheurs de « l'équipe Zola » qui travaillent à l'ITEM et à l'université de Paris 3. Au cours des quatre années prévues, sa progression scientifique sera soutenue par l'organisation d'un séminaire et de trois journées d'étude. Un colloque final permettra de dresser un bilan. Tous ces travaux feront l'objet d'une publication.
Sur le plan scientifique ce projet souhaite appliquer à l'ensemble des archives zoliennes les hypothèses de la critique génétique : à partir des archives manuscrites, il proposera de mettre en œuvre une « génétique du cycle » qui soit capable d'analyser la dynamique interne des dossiers préparatoires des Rougon-Macquart ; et, d'une manière parallèle, en interrogeant la diversité des archives imprimées et des archives iconographiques, il proposera une « génétique de la réception » qui s'efforcera de relier entre elles les problématiques de la genèse et de la réception.
Ce qui sera privilégié, c'est une approche de l'œuvre de Zola qui ne soit pas purement philologique, mais puisse déboucher sur une « génétique culturelle » explorant, dans le contenu des dossiers préparatoires, les traces des présupposés du discours collectif, les liens de filiation et de dépendance entre ce discours et le soliloque initial de l'écrivain. De la même façon, il s'agira, en se tournant du côté de la réception, de percevoir dans leur évolution historique la diversité des jugements de la critique littéraire pour comprendre comment celle-ci a perçu les mécanismes de l'écriture zolienne, amenant le romancier à repenser les cadres de son esthétique.
Ces hypothèses scientifiques seront validées de trois façons : par un développement et une mise en forme des corpus d'archives appréhendés ; par des éditions commentées qui permettront de mieux appréhender les textes dont la description théorique sera proposée ; et enfin, dans une dernière étape du travail, par la construction d'un site internet qui regroupera sous une forme numérique l'ensemble des archives qui auront été classées et des éditions qui auront été menées à leur terme. Un volet pédagogique complètera l'entreprise afin d'ouvrir ces données scientifiques au public le plus large possible.

mise à jour le 12 septembre 2017