Accueil >> Vie de campus >> Portraits

Vie de l'établissement

Anne-Laure Czapla, diplômée du Master Médiation Culturelle

le 17 février 2014

Anne-Laure Czapla, diplômée du Master Médiation Culturelle

Anne-Laure.Czapla.JPG
  • Pouvez-vous présenter ?
J'ai fait des études de Lettres modernes (deug, licence, DEA) àl'université de Toulouse le Mirail et j'ai ensuite obtenu un DESS "Direction de projets culturels" à la Sorbonne Nouvelle. En maîtrise et DEA, j'ai fait des recherches sur le metteur en scène polonais Tadeusz Kantor. Ces années ont été passionnantes, j'ai ensuite privilégié l'action culturelle à la recherche.
 
  • Pourquoi en 2000 avoir choisi ce master, dans une discipline toute nouvelle ?
J'ai choisi ce master dans une discipline nouvelle parce que j'ai compris que je souhaitais être dans l'action culturelle et sur le terrain, entre le public et les artistes. Ce master assez général m'a semblé idéal pour apprendre les bases de ces métiers de la culture.
 
  • Quel est votre parcours professionnel ?
Je dirige les Affaires Culturelles à la Mairie de Cahors et je dirige également le Théâtre de Cahors. Pendant le DESS, j'ai fait un stage au service des relations publiques du Théâtre de l'Odéon (Paris). Suite à ce stage de 3 mois, j'ai été embauchée 4 mois en remplacement d'un congé de maternité. Cette première expérience dans un Théâtre National a été très riche, j'ai beaucoup appris et l'équipe était très sympathique. Ensuite, j'ai été chargée de production pour la Compagnie Nationale de Théâtre Musical Opéra Eclaté pendant un an. Après avoir travaillé dans un équipement culturel, j'ai appris un autre métier au sein d'une compagnie, c'était très intéressant et j'ai eu rapidement des responsabilités. Puis, j'ai intégré le Théâtre de Cahors en tant que médiatrice culturelle. Après 5 ans dans ce poste, j'ai obtenu le concours Attaché Territorial (de la Fonction Publique Territoriale). J'ai donc été nommée à la Direction des Affaires Culturelles à ce moment là. Un an après, la direction du Théâtre m'a également été confiée. Ces deux postes sont différents et complémentaires. La direction des affaires Culturelles est un poste stratégique où il s'agit d'élaborer et de mettre en œuvre une politique culturelle en fonction des orientations des élus. C'est un poste où on joue un rôle d'intermédiaire entre les élus et les services. La direction d'un théâtre consiste à élaborer une programmation, à soutenir des projets artistiques, à manager une équipe. Là, il s'agit de permettre la circulation des œuvres et de jouer ce rôle d'intermédiaire entre les artistes et le public.
 
  • Qu'aimez-vous le plus et le moins dans votre travail ?

J'aime m'interroger en permanence sur le rôle de la culture dans notre société et essayer de contribuer à la faire exister au quotidien. J'aime chercher des spectacles à présenter, j'aime cette alchimie qu'est une saison théâtrale quand elle est construite. J'aime élaborer un projet culturel et assister à cette rencontre entre le public et l'œuvre. La coordination entre services est un exercice difficile, il faut savoir trouver la bonne place et ce n'est pas toujours évident. A ces postes là, il faut accepter d'être exposer et savoir prendre des risques.
 
  • Quel conseil donneriez-vous aux étudiants de la Sorbonne Nouvelle ?
Le conseil que je donnerais est de bien choisir son stage de fin d'études pour tenter une première insertion professionnelle. Il est important de se constituer un réseau, en faisant des stages dans les lieux culturels et festivals.

Type :
Portrait
Contact :
dsic communication

mise à jour le 5 janvier 2017