Clesthia >> CLESTHIA >> Activités scientifiques

Recherche

Agnès Steuckardt: "Les variantes graphiques dans des correspondances peu lettrées de la Grande Guerre"

le 15 mars 2017
15h-17h

Conférence d'Agnès Steuckardt (Université de Montpellier 3, UMR 5267 Praxiling)

Les variantes graphiques dans des correspondances peu lettrées de la Grande Guerre

Séparés par la Grande Guerre, les soldats et leur famille se voient contraints de recourir à la lettre pour communiquer. De l’école de la Troisième République, la plupart a conservé un apprentissage suffisant pour se faire comprendre à l’écrit ; tous n’ont cependant pas acquis les normes orthographiques : les 1241 lettres et cartes rassemblées dans le projet "Corpus 14" attestent d’une très forte variation, que ce soit pour un vocabulaire spécifique à la guerre (ainsi pour baïonnette, on relève bayonette, bayonnette, baillonette) ou pour le vocabulaire courant (l’adverbe seulement peut être écrit selement, celement, çeulement, ceulement). Cette variation est-elle purement erratique? Le traitement informatique du corpus permet de mettre en évidence des périodes pour les choix graphiques d’un scripteur, ou encore des usages partagés au sein d’un même groupe familial. On cherchera à suivre les régularités de ces orthographes irrégulières.

Article en relation:

  • (2014). De l’écrit vers la parole. Enquête sur les correspondances peu lettrées de la Grande Guerre. In F. Neveu et alii (dir.), Actes du 4ème Congrès mondial de linguistique française (pp. 353-364). EPD Sciences.
 
Steuckardt230.jpg
Agnès Steuckardt

Type :
Conférence
Contact :
claire.doquet@sorbonne-nouvelle.fr
Lieu(x) :
Centre Censier - salle 123
13 rue Santeuil
75005 Paris

mise à jour le 5 mars 2017