Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

Agir jazz : Geste créateur / Geste politique

du 23 novembre 2017 au 25 novembre 2017

5e édition d’Esthétiques jazz : la scène et les images

Agir Jazz.PNG

Organisation : Sylvie Chalaye et Pierre Letessier

Présentation : Le geste créateur que représente le jazz trouve son origine dans un acte de résistance et de salut lié au contexte américain de l’esclavage et de la ségrégation. Une dimension politique qui est au cœur de l’histoire du jazz. Mais est-elle toujours d’actualité alors que certains voient le jazz comme une musique réservée à un cercle d’initiés, de spécialistes déconnectés des réalités du monde ? Pourtant la création contemporaine (chorégraphique, plastique, littéraire, théâtrale, cinématographique…) qui s’inspire de cette musique et puise plus largement dans ce qui se définit comme une culture et une esthétique jazz, témoigne du fait que ce geste relève toujours bel et bien d’un engagement en prise avec nos problématiques contemporaines. Quelle forme prend alors cet engagement et que signifie « agir jazz » hier comme aujourd’hui ?

« Agir jazz », ce n’est pas seulement jouer de la musique. Alors comment définir le geste jazz et sa portée politique du musicien au producteur en passant par le danseur, le comédien, le dramaturge, le chorégraphe, le peintre, le photographe, le réalisateur…

Qu’en est-il de cette marque politique première qui s’attache au geste jazz et cette apparente dilution de sa portée de résistance dans notre société contemporaine ?

On abordera ainsi la question historique depuis le début du 20e siècle, en explorant le combat politique du jazz et sa légende à travers les biographies, les films, l’iconographie et les entretiens de jazzmen, mais aussi les œuvres très politiques des plasticiens africains américains que présentait par exemple l’exposition The Color Line au Musée du Quai Branly en 2016  et qui entrent en résonnance bien sûr avec l’incontournable aventure du free jazz.

On s’intéressera particulièrement à l’enjeu sociétal du jazz en France et à sa récupération, sorti du contexte américain, autrement dit à la façon dont théâtre et le cinéma, la peinture, la danse se sont emparés du jazz pour son imaginaire politique.

Sera également analysé en quoi l’esthétique jazz déploie du politique, en quoi les procédés de déconstruction, d’improvisation, de détour ou de choralité résonnent contre l’ordre de la cité. Et les mutations des enjeux politiques du geste jazz, ainsi que ses glissements vers d’autres formes musicales seront bien sûr au centre de nos réflexions.

Responsabilité scientifique : Sylvie Chalaye et Pierre Letessier Comité scientifique des rencontres « Esthétiques jazz… » : Christian Béthune, Sylvie Chalaye, Pierre Letessier, Gilles Mouëllic, Emmanuel Parent, Alexandre Pierrepont, Jean-François Pitet, Yannick Séité.

Contact : s.chalaye@aliceadsl.fr
Type :
Colloque / Journée d'études
Lieu(x) :
Centre Wallonie-Bruxelles
127-129 Rue Saint-Martin
75004 Paris

mise à jour le 26 juin 2017