Accueil >> Recherche >> Activités scientifiques >> Colloques - journées d'études

Recherche

7e Journée d’études des doctorant(e)s du CERLIS, pôle Lien social et culturalisation, sur le thème : « Frontières disciplinaires : limites, dépassements et enjeux»

le 10 novembre 2017

Organisatrices : Elise Chièze-Wattinne, Sarah Dinelli, Kaoutar Harchi, Catherine Kirchner-Blanchard, Géraldine Moreau, Chia-Fang Yu

Présentation :
Selon Angèle Kremer Marietti , «on doit à Auguste Comte (1798-1857) le terme de « sociologie » qui apparaît à la 47ème leçon du Cours de philosophie positive (1839)». Si l’aspiration à rendre compte des phénomènes sociaux ainsi que celle de développer une méthode authentique anime le sociologue, force est pourtant de constater que les principaux débats épistémologiques et méthodologiques rencontrés autour de cette science sociale restent aujourd’hui d’actualité.

Cette 7ème Journée d’Étude des doctorants du CERLIS a pour objet d’inviter les doctorant(e)s et les récent(e)s docteur(e)s en Sciences Humaines et Sociales à s’interroger sur l’interdisciplinarité comme pratique actuelle de la recherche, et ce à partir de leur propre expérience. Il s’agira de réfléchir aux limites, aux possibilités de dépassement et aux enjeux méthodologiques de celle-ci.

Le chercheur, dans un impératif de clarté ou d’injonctions institutionnelles, est contraint de se positionner et d’énoncer les bases de sa réflexion théorique. Jean Foucart distingue plusieurs rapports au travail disciplinaire : la transdisciplinarité, c’est à dire « étudier ce qui se trouve entre les disciplines, ce qui les relie », l’interdisciplinarité, ou « transfert des méthodes d’une discipline à l’autre » et enfin la pluridisciplinarité, qui définit l’étude d’« un objet d’une seule et même discipline par plusieurs disciplines à la fois ». On pourra s’interroger sur l’impératif ou sur le sens d’un ancrage disciplinaire, et par opposition la nécessité d’une transgression des frontières vers l’une ou l’autre de ces approches. Dans quelle mesure la porosité participerait-elle de l’élaboration d’un surcroit de connaissance ou au contraire, serait-elle synonyme « d’errance » scientifique voire théorique et idéologique ? Entre conflits de chapelles, questionnements méthodologiques et rattachements institutionnels, traverse-t-on indemne les frontières disciplinaires ? Quel rapport les doctorant(e)s et les récents docteur(e)s ont-ils à la discipline ?

Nous souhaitons offrir un espace d’échange de réflexion autour de ces questions. Trois axes de travail sont envisagés et toutes propositions se rattachant au champ sociologique ou à d’autres disciplines seront étudiées.

Contact : jed.cultureetarts.cerlis@gmail.com

Type :
Colloque / Journée d'études
Lieu(x) :
Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
-

mise à jour le 26 juin 2017