Accueil >> Recherche >> Projets & Valorisation

Projet jeunes chercheurs

2012/2014 – Projet innovant SITAF : Spécificités des Interactions Verbales dans le cadre de Tandems linguistiques Anglais-Français

Structure(s) de rattachement :
Projets innovants
PRISMES - Langues, Textes, Arts et Cultures du Monde Anglophone - EA 4398

Composition de l'équipe

Responsables :

Autres membres de l’équipe:

  • Stéphanie Caet (Doctorante Université Sorbonne Nouvelle)
  • Laurent David (Doctorant Université Sorbonne Nouvelle)
  • Claire Griffin (Doctorante Université Sorbonne Nouvelle)
  • Takeki Kamiyama (MCF, Université Paris St Denis-Paris8)
  • Justine Paris (Doctorante Université Sorbonne Nouvelle)
  • Fazia Khaked (Doctorante Université Sorbonne Nouvelle)
  • Ellenor Shoemaker (MCF, Université Sorbonne Nouvelle)
  • Mark Tutton (MCF, Université de Nantes)

Présentation

Le projet porte sur les spécificités des Interactions verbales (orales) en contexte de Tandems linguistiques (Anglais-Français). Nous cherchons à observer en quoi les particularités des échanges tandems (réciprocité des rôles expert-apprenant L2, entraide et solidarité, équilibre de l’utilisation des deux langues, autonomie de l’apprentissage) se manifestent dans les faits linguistiques observables. Les composantes phonétiques (segmentale et suprasegmentale), gestuelle et de l’acquisition (grammaticale, lexicale, mise en regard acquisition L1 acquisition L2) seront explorées.

Nos objectifs sont de :
a) recueillir ces données originales en suivant un protocole précis. Le but est de constituer un corpus vidéo des interactions orales pour environ une quinzaine de binômes, et ce à deux reprises sur un semestre pour permettre une étude longitudinale.
b) fournir dans un deuxième temps une transcription orthographique systématique ainsi que des annotations phonétiques et un codage gestuel partiels en fonction des objets d’étude précis des membres de l’équipe.
c) allier les recherches en didactique et en linguistique appliqué. Nous espérons que nos travaux pourront aussi déboucher sur une réflexion autour de ses applications didactiques au service de l’enseignement de l’anglais L2. Outre l’aspect les retombées pédagogiques, le programme tandem (TandemP3) contribue à la meilleure intégration des étudiants étrangers venant passer un semestre ou plus dans notre université.
d) et enfin susciter une dynamique collective entre jeunes MCFs et doctorants en Sciences du langage autour d’un objet d’étude commun et ainsi contribuer à la formation interne des membres (traitement et analyse des données audio et vidéo).


L’originalité du projet de recherche repose sur plusieurs points :


a) - le type de données collectées par rapport aux corpus d’apprenants en langue étrangère déjà existants. Les corpus oraux d’apprenants en anglais L2 déjà constitués ou en train d’être constitués dans différentes équipes universités françaises comportent prioritairement des données audio, et ne combinent les composantes audio et vidéo qui deviennent nécessaires dans l’approche multimodale de la parole.
b) La situation particulière dans laquelle se déroule les interactions représente un réel intérêt. En effet, la conversation en tandem permet d’obtenir des données sur l’anglais langue maternelle (L1) et langue étrangère (L2), mais aussi sur le français (L1 et L2). Les locuteurs ne sont pas seulement cantonnés au seul rôle d’apprenants puisque chacun endosse tour à tour deux rôles : l’apprenant de la L2/novice puis l’expert-référent sur sa L1 (langue maternelle), et vice versa. La relation entre les locuteurs est peu hiérarchisée (contrairement à l’interaction plus traditionnelle entre le professeur-évaluateur et l’apprenant). La dimension interculturelle y est très présente et il existe un véritable besoin langagier d’apprendre (déficit linguistique ou culturel authentique) ou d’informer l’autre. Enfin, nous aurons la possibilité de recueillir un corpus de méta-discours des apprenants sur leur apprentissage.
 

mise à jour le 12 septembre 2017